12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Tempête Alex : des dégâts et rafales de vent records dans le Morbihan

samedi 3 octobre 2020

La tempête Alex a frappé le Nord-Ouest du pays durant la nuit du 1er au 2 octobre, en se montrant particulièrement puissante. Celle-ci s’est rapidement formée en fin de journée du jeudi 1er octobre le long d’un puissant Jet d’altitude, atteignant près de 320km/h à 300 hPa au large de la Bretagne.

Ce type de situation est favorable au développement de dépressions « explosives », se formant et gagnant très rapidement en intensité comme ce fut le cas entre Jeudi soir et le milieu de nuit de jeudi à vendredi. La dépression s'est creusée de près de 40hPa en moins de 24 heures seulement (au delà de 24hPa en 24h, on parle alors de "bombe météorologique").

Evolution du creusement de la tempête Alex entre jeudi 01/10 15h00 et vendredi 02/10 02h00 - Modèle arome via Météociel.fr
 


Tempête Alex - satellite SUOMI-NPP le 02/10 à 03h19 - via Meteo-France

 

Le Sud de la Bretagne, notamment le Morbihan, a ainsi subi une chute de pression de plus de 30 hPa en 12h seulement (de 1006hPa à 973hPa), un évènement particulièrement rare. A Vannes (Morbihan), la pression a chuté jusqu'à 969.6hPa, là également une pression remarquablement basse.

Importante chute de pression à l'approche de la tempête Alex à Belle-Ile (Morbihan) - Via keraunos.org

 

 

Ainsi, le Morbihan fut placé dès la fin d’après-midi du jeudi 1er Octobre en vigilance rouge par Météo-France en raison des violentes rafales attendues en milieu de nuit, pouvant dépasser les 150km/h sur le littoral et les 130km/h dans l’intérieur selon les prévisions initiales.

Carte de vigilance émise le jeudi 1er Octobre à 16h00 - Météo-France

 

Le creux dépressionnaire a abordé le Sud de la Bretagne entre minuit et 01h ce vendredi 2 octobre, s’intensifiant très rapidement avant d’entrer dans les terres. Les rafales les plus fortes ont été enregistrées sur le littoral du Morbihan avec jusqu’à 186km/h mesurés à Belle-Ile (bien au dessus des prévisions initiales), battant à plate couture l’ancien record de 164.8km/h lors de la fameuse tempête du 15 octobre 1987.

Valeurs de vent (rafales) remarquables durant la nuit du Jeudi 01 au Vendredi 02 Octobre sur le Sud de la Bretagne - Météo-France

 

Notons également jusqu’à 157km/h à Groix, 135km/h à Sarzeau, 133km/h à Arzon, 131km/h à Vannes ou encore 116km/h à Rennes.  Bien heureusement, cette tempête fut moins violente qu’envisagé sur sa partie Ouest, notamment en Loire-Atlantique où les vents n’ont que très localement dépassé les 100km/h.

 

Néanmoins, les dégâts furent assez importants, notamment dans le Morbihan où 80 000 foyers étaient privés d’électricité en début de matinée ddu vendredi 2 octobre en raison de chutes d’arbres ou de câbles arrachés. 51 communes sur les 250 que compte ce département furent impactées et 210 interventions ont été effectuées par les pompiers.

Arbres à terre et nombreuses interventions des secours dans le Morbihan ce matin - Via Twitter : Prefet 56

 

Des dégâts parfois importants furent également à signaler dans le Finistère et l’Ille-et-Vilaine avec là encore de nombreuses interventions des forces de secours. A Vannes, la toiture entière d’un collège fut emportée en milieu de nuit par des rafales atteignant 131km/h.

Toiture du collège de Vannes envolée suite aux rafales de vent la nuit dernière - AFP

 

La tempête s’est décalée sur la Manche en seconde partie de nuit. Même si des rafales ont dépassé les 130 voire 140km/h (148km/h à Barfleur (Manche), 143km/h à la Pointe du Roc (Manche)), nous sommes restés loin des valeurs observées plus tôt sur Belle-Ile (Morbihan).
Tout en poursuivant sa course durant l'après-midi puis la soirée de vendredi du côté de la Bretagne et vers le golfe de Gascogne, les plus fortes rafales se sont déplacées sur le Finistère (124km/h à la Pointe du Raz, 109km/h à Quimper, 106km/h à Brest), puis sur la côte Aquitaine (130km/h au Cap Ferret), sans provoquer de dégâts significatifs.

Image satellite de la tempête Alex le Vendredi 02 Octobre à 15h45 - Via Météociel.fr

 

Voici le récapitulatif des plus fortes rafales de vent observées sous cette première tempête de la saison 2020-2021, entre le 01 et le 03 octobre 2020.

 

 

Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France       Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France