Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement auto-financé par la publicité, mais ses revenus sont en forte baisse. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'évenement. Bon courage à tous !

Week-end de pentecôte estival à attendre sur le pays

vendredi 29 mai 2020

Une situation favorable en altitude :

Le puissant blocage anticyclonique en oméga que nous avons connu cette semaine perd peu à peu de sa superbe mais reste présent pour le week-end.

Si les gouttes froides présentes sur l’Espagne et l’Europe du Sud tentent de s’approcher, les hautes-pressions protègent encore la majeure partie du pays avec un flux de Sud-Ouest en altitude apportant de l'air assez chaud vers la France et en général l'Ouest de l'Europe.

 

Situation atmosphérique en altitude pour le samedi 30 mai - Modèle GFS via météociel.fr

 

Soleil dominant et températures élevées !

 

Sous les pressions assez élevées, le vent reste orienté à l’Est/Nord-Est sur une grande partie de la France, notamment la moitié Nord. Ce flux continental asséché garantie un soleil dominant sur de nombreuses régions dans les prochains jours, simplement quelques cumulus de beau temps ici ou là en cours d’après-midi.

 

Grand soleil sur la majorité du pays pour ce week-end ! - Météo-Villes

 

Un petit bémol reste à noter sur les reliefs du Sud où l’instabilité, déjà présente depuis plusieurs jours, continuera de se manifester en s’étendant petit à petit. En effet, de l’air sensiblement plus frais en altitude s’écoule par l’Est en contournant l’anticyclone, ce qui crée un conflit de masse d’air favorable au développement d’orages diurnes.

>> L’air chauffe dans les vallées grâce au soleil en première partie de journée. Celui-ci étant moins dense que l’air froid, il a tendance à s’élever pour finalement venir rencontrer de l’air plus frais en altitude. Ce conflit de masses d'air engendre en général la formation d’orages éclatant en seconde partie de journée sur les reliefs et s’étendant plus ou moins vers les plaines environnantes selon les situations.

 

Orage au coucher du soleil près de l'Esterel en fin de journée du 28 mai dernier - via Facebook : Tristan Bergen - Photographies

 

Outre cette instabilité, c’est véritablement le ciel bleu et le soleil qui vont dominer sur le reste du pays pour toute la durée de ce long week-end. Le ressenti s’annonce estival sur le Sud-Ouest du pays avec les 30°C souvent dépassés, notamment dans l’intérieur de l’Aquitaine, parfois 32/33°C en fin de week-end. En général, c’est toute la façade Atlantique qui devrait observer des températures excédentaires par rapport aux normales de saison, Bretagne y compris.

 

Chaleur à attendre sur Bordeaux ce week-end avec des températures estivales et un soleil dominant - Photo via orange.fr

 

Sur le Nord du pays, si la bise (vent de Nord-Est) tempérera encore la montée du mercure Samedi et Dimanche, les 25°C seront souvent dépassés pour le premier jour du mois de Juin, tout comme sur la majorité du pays.

 

Températures élevées attendues durant ce long week-end de pentecôte - Météo-Villes

 

La mer se montre également assez chaude pour la saison avec des anomalies de températures généralement comprises entre +1 et +2°C sur nos côtes. On relève par exemple en ce 29 mai :

 

  • 22°C au large immédiat de Biarritz
  • 20.3°C sur la côte Est de la Corse
  • 20.1°C dans la baie de Cannes
  • 20.0°C sur le littoral de Sète
  • 18.3°C au large de la Vendée
  • 16.2°C sur la pointe bretonne
  • 13.3°C au large immédiat de Cherbourg

Températures de l'eau de mer le 28 mai 2020 sur la France - Via météociel.fr

 

Ces températures sont dignes d’une fin-juin sur le Sud-Ouest en raison de températures continuellement élevées pour la saison depuis plusieurs semaines (voire plusieurs mois). Sachant que le thermomètre atteint encore 31.3°C aujourd’hui à la station de Thétieu dans les Landes, le ressenti est particulièrement chaud dans cette région.

 

Des pentecôtes estivales par le passé :

 

La pentecôte se situant généralement entre la mi-mai et la mi-juin, les périodes chaudes ensoleillées ne sont pas rares, certains évènements se sont d’ailleurs montrés particulièrement marqués.

 

En 1922, une vague de chaleur exceptionnelle se produit du 23 mai au 6 Juin avec des records pulvérisés. On a relevé sur la période 34°C à Valenciennes, Tours et Chartres, 35°C à Rouen, 35 à 36°C à Paris, 36°C à Nancy, Charleville Mézières, Epinal et 37°C à Chaumont. Le jour du Lundi de pentecôte, le thermomètre atteignait encore 35°C à Brive.

 

En 1944, la chaleur s’est également montrée particulièrement marquée pour la pentecôte avec des températures dépassant les records sur de nombreuses régions, notamment dans le Nord.

 

Le lundi de pentecôte fut particulièrement chaud, tout comme le lendemain, mardi 30 mai. Les températures atteignaient par exemple 36°C à Chartes, 34.5°C à Lille et Paris et 34°C à Saint-Quentin et au Mans.

Extrait d'article de journal durant la période de fortes chaleur de la pentecôte 1944 - Météo-Villes

 

Durant le week-end de pentecôte de lannée 2010, une courte vague de chaleur s’est produite avec les 30°C souvent dépassés sur la majeure partie du pays comme à Paris ou Vannes. Les maximales sont relevées en Aquitaine avec 33°C dans les Landes.

 

C’est donc un week-end au ressenti estival qui s’annonce sur le pays avec un soleil dominant et des températures dignes d’un début d’été. Si l’on excepte les reliefs du Sud du pays, la pluie devrait se montrer absente sur tout le territoire avant un possible regain d’instabilité dans le courant de la semaine prochaine.

 

Attention cependant aux pollens qui se montrent nombreux actuellement en raison de conditions favorables. Le risque d’allergies est particulièrement présent sur la quasi-totalité de la France :

 

Carte du risque d'allergies du 29/05/2020 - Via pollens.fr