Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement auto-financé par la publicité, mais ses revenus sont en forte baisse. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'évenement. Bon courage à tous !

Orages et inondations : bilan d'un épisode exceptionnel

lundi 11 mai 2020

Une dépression a circulé sur le sud de la France durant les journées du dimanche 10 et du lundi 11 mai, générant un temps très agité sur la France avec des pluies abondantes, particulièrement dans le sud-ouest du pays où plusieurs cours d'eau sont sortis de leurs lits.

 

Un épisode localement exceptionnel

 

Lié à une anomalie dépressionnaire positionnée vers le Massif Central et dont le déplacement fut très lent, l'épisode pluvieux a fortement arrosé la France durant les journées du 10 et 11 mai 2020. Les cumuls les plus abondants ont été enregistrés entre le sud-ouest et le nord-est du territoire mais aussi sur les régions méditerranéennes.

 

Cumuls estimés entre samedi 9 mai à 17h et lundi 11 mai à 17h - via Météo France

 

Si les intensités n'ont pas été exceptionnelles, les précipitations ont été particulièrement durables entre le sud-ouest et le nord-est, causant des accumulations parfois remarquables. Le sud-ouest de la France a été le plus durement touché et les départements de la Gironde et des Landes avaient été placés en vigilance ROUGE par Météo France.
 
 
Quelques cumuls du dimanche 10/05 à 08h au mardi 12/05 à minuit :
 
  • Gironde : 137 mm à Belin-Beliet, 105 mm à Sauternes, 94 mm à Pauillac
  • Nord des Landes : 135 mm à Captieux-Retjons, 117 mm à Belis.
  • Sud-Aquitaine : 122 mm à Laruns (64), 104 mm à Villeneuve de Marsan (40), 102 mm à Sare (64), 86 mm à Pau (64)
  • Tarn : 302 mm au barrage du Vintrou, 204 mm à Sauveterre, 174 mm à Montredon-Labessonnié, 165 mm à Vabres, 150 mm à La Bastide-Rouairoux.
 
C'est dans le Tarn que les cumuls les plus importants ont été enregistrés, atteignant jusqu'à plus de 300 mm au barrage du Vintrou ! En Aquitaine, le sud de la Gironde et le nord des Landes ont été les secteurs les plus touchés avec souvent plus de 100 mm en l'espace de 36 heures et des pointes localisées autour de 150 mm.
 
Un second axe pluvieux, s'étirant de la Vendée au Centre à la Bourgogne et au Nord-Est, a aussi donné des pluies abondantes. Sur ces zones, les cumuls sur l'épisode ont souvent atteint 30 à 50 mm, ponctuellement 60 à 70 mm.
 
 
 

Des conséquences notables

 

Avec ces pluies très abondantes, plusieurs régions ont subi des inondations. Le sud-ouest a été le plus touché, en lien avec des cumuls ayant localement atteint une période de retour de 50 à 100 ans !

 

 

D'une manière générale, la réaction des cours d'eau a été moins importante que ce qui pouvait être redouté. Plusieurs cours d'eau sont néanmoins entrés en crue, causant des inondations. L'Adour moyen (Landes) et l'Agout (Tarn) sont les tronçons qui ont le plus réagi.

À Castres, l'Agout a atteint une côte de 2,82m lundi après-midi, inondant certains parkings situés sur les quais. Cette crue a dépassé celle du 13 novembre 1999 (2,02m) mais est restée inférieure à celle du 8 décembre 1996 (3,32m). Toujours sur l'Agout, la station de mesure du Pont de Lavaur a enregistré une hausse de son niveau de plus de 6 mètres en moins de 24h !

 

Éboulements dans la vallée de la Vésubie constatés le lundi 11 mai 2020 au matin - photo Dada prt via Facebook

 

Le sud-est de la France a également été touché par les intempéries avec de fortes pluies orageuses, notamment durant la nuit du dimanche 10 au lundi 11 mai. Des cumuls conséquents ont été observés, allant jusqu'à près de 100 mm dans le secteur de Cannes. Ainsi, de nombreux éboulements sont survenus dans l'arrière-pays niçois.

 

Inondations sur la commune d'Arbis en Gironde ce lundi 11 mai 2020 au matin - via Météo Pyrénées

 

Inondations sur la commune de Langon en Gironde ce lundi 11 mai 2020 au matin - via TF1

 

S'il n'y a pas eu de crues généralisées, certaines localités ont tout de même été durement touchées, notamment dans le sud du département de la Gironde et le nord des Landes où les cumuls ont atteint des valeurs remarquables. En 24 heures, les pompiers de Gironde ont réalisé plus de 500 interventions dans 136 communes. 46 personnes ont été mises en sécurité suite à la montée des eaux. Mais aucune victime n’est à déplorer.

 

Les inondations ne sont pas toutes venues des cours d'eau. En effet, l'Aquitaine - et notamment les départements des Landes et de la Gironde qui ont reçu les quantités les plus importantes - avaient déjà des sols extrêmement saturés avant cet épisode. Les nappes phréatiques sont à des niveaux "hauts" voire "très hauts" en cette première partie de printemps, et les sols sont gorgés en eau après un mois de mars ainsi qu'une fin avril excessivement humides. Sans capacité d'absorber ces nouvelles pluies, d'importants ruissellements ont été observés, inondant certains lotissements.

 

Situation des nappes phréatiques au 1er avril 2020 - BRGM

Indice d'humidité des sols en Gironde - du 31 janvier au 09 mai 2020 - Météo-France

 

 

Bilan du week-end

 

Cette agitation a débuté un peu plus tôt dès la journée de samedi. Des foyers orageux parfois très virulents et surtout peu mobiles ont concerné plusieurs régions de la façade Ouest de la France. C'était le cas en Aquitaine, où ces orages se sont accompagnés de grêle.

 

Durant la fin de soirée, c'est sur l'Ouest de l'Ile-de-France et notamment aux abords de Paris où les éléments se sont déchainés avec un orage stationnaire ayant provoqué de forts ruissellements urbains.

Localement, il est tombé plus de 60 voire 70mm en l'espace de quelques heures, avec des intensités horaires ayant pu ponctuellement atteindre 30-40mm (c'était le cas sur la région Parisienne lors de la soirée de samedi).

 

 

Dans le Morbihan, l'un de ces orages a produit une tornade de faible intensité sur la commune de Langonnet. Un phénomène tourbillonnaire ayant provoqué quelques dégats sur des hangars et bâtiments agricoles.

 

Dégâts observés à Langonnet suite au passage d'une tornade - samedi 9 mai 2020 - Le Télégramme