12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Cyclone Delta : nouvelle menace pour la Louisiane

jeudi 8 octobre 2020

 

La saison cyclonique est définitivement très active cette année dans l’Atlantique-Nord. Avec 26 tempêtes tropicales recensées, celle-ci s’approche de la saison record de 2005 qui avait vu 28 cas entre le 1er Juin et le 30 Novembre.

 

Trajectoires des différentes tempêtes et cyclone de cette saison 2020 dans l'Atlantique Nord - Via Wikipedia

 

 

Ce nombre particulièrement important de tempêtes a même obligé l’OMM à opter pour l’alphabet Grec, ayant dépassé le nombre de prénoms disponibles pour cette saison 2020.

 

Delta s’est donc formé en mer des Caraïbes en fin de journée de Dimanche à quelques centaines de kilomètres au Sud de la Jamaïque et à l’arrière de la dépression tropicale Gamma, formée quelques jours plus tôt et concernant le Nord-Ouest du Mexique.

 

Gamma et Delta entre le Golfe du Mexique et les Caraïbes - via Météo-Média

 

 

Si Gamma s’est peu à peu calmée en entrant dans les terres le week-end dernier, donnant tout de même une centaine de millimètres de précipitations sur le Yucatan, Delta a profité des eaux chaudes de la région et des faibles cisaillements pour subir une intensification hors-norme.

 

En environ 36h entre Lundi et Mardi, celui-ci est passé du stade de tempête tropicale à un puissant cyclone de catégorie 4. Durant ce laps de temps, sa pression a chuté de 52 hPa et les rafales de vent ont évolué de 57 à plus de 205km/h.

 

Graphique de l'évolution des rafales de vent maximales en fonction du temps des tempêtes formées dans l'Atlantique Nord - Via twitter @splillo

 

C’est la première fois qu’un système évolue du stade de tempête tropicale à cyclone de catégorie 4 aussi rapidement dans l’Atlantique Nord. Celui-ci a largement battu l’ancien record détenu par l’ouragan Keith qui l’avait effectué en seulement 42h à la fin du mois de septembre 2000.

 

L'ouragan Delta à son maximum d'intensité Mardi 6 Octobre - GOES-16 via tropicaltidbits.com

 

Cette intensification fut rendue possible par l’environnement dans lequel a circulé le cyclone. L’Ouest de la mer des Caraïbes est en effet propice aux intensifications rapides et fortes. L’eau y est très chaude jusqu’à une grande profondeur dans cette région du globe, apportant une énergie importante pour la formation de ces cyclones. De plus, les cisaillements en altitude étaient particulièrement faibles en début de semaine avant d’augmenter de nouveau sensiblement en fin de journée de Mardi.

 

Egalement, ce système a rapidement développé un œil de très petite taille, ce qui est à nouveau favorable à une intensification rapide. La chaleur latente est de ce fait plus concentrée au centre du cyclone et alimente plus efficacement la convection.

 

>> Son œil a en effet atteint le diamètre quasiment record de 4 miles nautiques, s’approchant des 2 miles nautiques du cyclone Wilma en Octobre 2005.

 

Ouragan Wilma à son maximum d'intensité le 19 Octobre 2005 - via NOAA

 

 

Le Yucatan durement touché :

 

Déjà concerné par la tempête tropicale Gamma quelques jours auparavant, le Yucatan a subi le passage du cyclone en journée d’hier, Mercredi 7 Octobre. Celui-ci avait heureusement perdu en intensité peu avant d'entrer dans les terres en raison de cisaillements d'altitude plus forts depuis la veille. Cet ouragan a tout de même touché la péninsule Mexicaine en catégorie 2.

 

L'ouragan Delta lors de son passage sur le Yucatan - Via NOAA

 

Les dégâts furent nombreux sur la région en raison de rafales de vent dépassant les 150km/h près du centre du système. Outre les dégâts sur la végétation, des dizaines de milliers de foyers sont privés d'électricités depuis hier.

Dégâts importants sur le Yucatan en journée d'hier - AFP

 

Néanmoins, d’après le gouvernement mexicain, aucune victime n’est à déplorer, notamment grâce aux évacuations massives qui ont précédé l’arrivée du cyclone (près de 40 000 personnes). Cette région très touristique, souffrant déjà de la crise du Coronavirus, va néanmoins mettre beaucoup de temps à se remettre du passage de la tempête.

 

Les secours à pied d'oeuvre après le passage de la tempête sur l'Est du Yucatan - AFP

 

 

Delta en route pour la Louisiane :

 

Après avoir perdu en intensité lors de son passage sur la péninsule Mexicaine, Delta se renforce à nouveau aujourd’hui dans les eaux chaudes du Golfe du Mexique, atteignant la catégorie 3 ce matin avec des rafales dépassant les 160km/h.

 

Le cyclone Delta en début de matinée de Jeudi peu avant sa nouvelle phase d'intensification - GOES-16 via tropicaltidbits.com

 

 Celui-ci va ensuite se diriger vers la Louisiane qu’il devrait atteindre en fin de journée de Vendredi 9 Octobre sous la forme d’un ouragan majeur, le 2ème en moins de 2 mois.

Trajectoire prévue du cyclone Delta dans les prochains jours - Via nhc.noaa.gov

 

Cette région a déjà été durement touchée par l’ouragan Laura à la fin du mois d’août avec de très nombreux dégâts et au moins 6 victimes. Celui-ci avait apporté une surcote particulièrement imposante sur le littoral et des rafales de vent atteignant 212km/h près de Lake Charles.

Dégâts très importants suite au passage de l'ouragan Laura près de Lake Charles en Louisiane - AFP/Stinger  

 

 

Son entrée dans les terres devrait d'ailleurs s'effectuer quasiment au même endroit que Laura au niveau de la ville de Cameron, chose particulièrement peu commune :

 

Comparaison des trajectoires de Laura et Delta sur la Louisiane - Via Twitter @ASophie_MM

 

L’arrivée de ce nouvel ouragan majeur est donc très redoutée sur la région. Celui-ci devrait à nouveau être accompagné d'une marée de tempête importante, pouvant atteindre les 3m sur le littoral, de vents parfois supérieurs à 150-170km/h et de précipitations diluviennes (près de 300mm en 24h) laissant craindre de nouvelles inondations majeures.

 

Jusqu'à près de 300mm (11 inches) en 24h envisagés sur la Louisiane au passage de Delta - Modèle GFS via WX CHARTS

 

>> De nombreuses évacuations sont actuellement en cours dans la zone alors que certains habitants n’avaient même pas encore regagné leur domicile après le passage de l’ouragan Laura. Une situation qui s’annonce de nouveau potentiellement catastrophique pour cette région des Etats-Unis.

 

Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France       Image d'illustration pour Premier assaut brutal de l’automne sur la France