12 résultats
Chargement
Covid-19 - Nous avons besoin de vous !
Ce site météo expertisé par des passionnés est habituellement autofinancé par la publicité, mais la crise rend la situation durablement compliquée. Afin de pouvoir continuer à vous informer, nous avons plus que jamais besoin de vous ! Un grand merci à tous ceux qui contribuent depuis le début de l'événement ;)

Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

mardi 22 septembre 2020

Ce week-end a été marqué par un épisode cévenol de forte intensité. Ces événements sont fréquents à l'automne. Retour sur les épisodes marquants survenus depuis le siècle dernier.

 

Qu'est-ce qu'un épisode cévenol ?

 

Les épisodes cévenols sont un grand classique de la saison automnale. Ils s'expliquent notamment par des caractères géographiques bien précis.

 

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Schéma de la formation des pluies et orages cévenols - via Idé

 

C'est au début de l'automne que les eaux de la mer Méditerranée sont généralement les plus chaudes. À l'inverse, c'est aussi à cette saison qu'interviennent les premières incursions d'air frais/froid, en lien avec des anomalies dépressionnaires. Pour qu'un épisode cévenol se mette en place, il faut généralement qu'une dépression soit positionnée sur la péninsule ibérique ou le golfe de Gascogne, entraînant un flux de sud-est sur le sud de la France.

 

Lorsque ces conditions sont réunies, les vents de sud-est vont pousser l'air chaud et humide présent au dessus du golfe du Lion vers les terres du Languedoc. Ce dernier n'a que peu de trajet à faire avant d'arriver sur le relief des Cévennes. Il va alors s'élever et rencontrer l'air plus frais/froid en altitude ce qui cause la formation d'orages très pluvieux et stationnaires, bloqués sur le relief. Les cumuls de pluie peuvent alors être très impressionnants en peu de temps et générer d'importantes inondations.

 

 

Quelques épisodes majeurs au 20ème siècle

 

Rares sont les automnes sans épisode cévenol, tant ces phénomènes caractérisent le climat de ces régions. Certains d'entre-eux ont eu des conséquences dramatiques au 20ème siècle.

 

29 Septembre 2014

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Le centre-ville de Montpellier sous les eaux le 29 septembre 2014 - via Midi Libre

 

La journée du lundi 29 septembre 2014 fut extrêmement agitée sur le département de l'Hérault, concerné par un épisode cévenol bref mais très intense. Ce dernier a la particularité d'avoir largement débordé sur la plaine du département et c'est même le secteur de Montpellier qui fut le plus touché.

 

Sur cette seule journée du 29 septembre 2014, la station de Montpellier-Fréjorgues avait enregistré 300 mm dont 252 mm tombés en l'espace de seulement 3 heures en fin d'après-midi, du jamais vu sur la ville ! Le Lez était brutalement sorti de son lit, causant d'importantes inondations. 1.000 personnes avaient été bloquées à l'aéroport et à la gare de la ville.

 

 

1er au 9 novembre 2011

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Carte des cumuls du 1er au 9 novembre 2011 sur le sud-est de la France - via Météo France

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

La crue majeure de l'Hérault vue depuis Saint-Jean-de-Fos le 4 novembre 2011 - via AFP

 

L'épisode cévenol survenu en première décade du mois de novembre 2011 fut remarquable par son intensité et étendue (la région PACA avait aussi été concernée). C'est durant les premières journées du mois que se concentrent les pluies les plus abondantes sur les départements cévenols.

 

Les cumuls totalisés en plusieurs jours sont remarquables ! Du 3 au 6 novembre 2011, ils atteignent 936 mm à Valleraugue (30), 732 mm à Loubaresse (07) et 642 mm à Villefort (48) ! Ces pluies très abondantes entraînent une crue majeure de l'Hérault.

 

31 octobre au 2 novembre 2008

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Carte des cumuls de pluie sur 42h au 2 novembre 2008 au matin - via Météo France

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Crue de la Loire à Brives-Charensac (43) et Rive-de-Gier (69) le 2 novembre 2008 - via Infoclimat & AFP

 

Durant les dernières heures d'octobre 2008 et les premières heures de novembre, un épisode cévenol de forte intensité frappe le Gard, la Lozère, l'Ardèche et la Haute-Loire. Les cumuls observés sont particulièrement importants. Sur la seule journée du 1er novembre 2008, on mesure 267 mm à Valleraugue (Gard), 326 mm à Loubaresse (Ardèche) et 428 mm à Villefort (Lozère) !

 

Après une fin octobre 2008 déjà très arrosée, le fleuve Loire connaît une crue particulièrement importante en lien avec ces pluies cévenoles. C'est la commune de Rive-de-Gier dans le Rhône qui est la plus touchée. L'électricité et le téléphone sont coupés. La rivière emporte près de 200 véhicules et ravagent les commerces de la ville !

 

8 et 9 septembre 2002

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Carte des cumuls de pluie sur 48h au 10 septembre 2002 à 8h - via Météo France

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Sommières dans le Gard ravagée par les inondations le 9 septembre 2002 - via INA

 

L'épisode cévenol survenu les 8 et 9 septembre 2002 est l'un des plus virulents observés au 21ème siècle. C'est surtout le département du Gard qui fut durement touché par les pluies diluviennes issues d'un système orageux stationnaire. On a relevé jusqu'à 687 mm à Anduze en à peine plus de 24 heures !

 

Dans plusieurs secteurs du Gard, des inondations majeures ont eu lieu. Le bilan de cet épisode cévenol est particulièrement lourd. Il s'élève à 23 morts, essentiellement suite de la rupture d'une digue à Aramon.

 

 

Quelques épisodes majeurs plus anciens

 

Les épisodes cévenols existent depuis toujours et certains des plus violents ont été observés il y a plus de cent ans !

 

29 et 30 septembre 1958

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Dégâts et très lourd bilan dans le Gard le 30 septembre 1958 - via le Provençal

 

Un épisode cévenol majeur survient à la toute fin du mois de septembre 1958. Ce dernier frappe durement le Gard, la Lozère et l'Ardèche. C'est la journée du 30 septembre qui concentre les pluies les plus intenses avec des cumuls remarquables en l'espace de quelques heures : 140 mm à Alès en 2h, 222 mm en 5h à Valleraugue ou encore 279 mm en 8h à Saint-Jean-du-Gard !

 

Les bas quartiers de Pont-Saint-Esprit sont bientôt noyés sous 2,50 mètres d’eau. Alès est également inondée et le pont de Ners est emporté. À Saint-Jean-du-Gard, de graves dommages sont signalés. La commune d’Anduze est ravagée et une trentaine de personnes sont emportées et noyées dans un véritable fleuve de boue.

 

Automne 1907

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Les ponts d'Andrézieu (Loire) et de Valence (Drôme) détruits en octobre 1907

 

En 1907, l'automne est marqué par une succession d'épisodes cévenols de forte intensité. Du 25 au 30 septembre, il tombe 300 à 500 mm sur l’Hérault et le Gard (jusqu'à 710 mm au Mont-Aigoual) ! À Privas (07), A Privas, 519 mm sont recueillis en 24 heures ! Le 9 octobre, on dépasse les 200 mm en 24h dans le Gard puis en Ardèche le 10 octobre.

 

Sur la période allant du 5 septembre au 17 octobre 1907, les cumuls totaux dépassent souvent les 800 mm dans les Cévennes avec des valeurs maximales de plus de 1000 mm en Ardèche (1012 mm à Privas) et dans le Gard (1192 mm à Génolhac et 1395 mm à Lasalle) !

 

29 septembre 1900

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Carte des cumuls de pluie sur 48h au 10 septembre 1900 à 6h - via Météo France

 

Au tout début du 20ème siècle, un épisode cévenol dramatique s'abat sur les Cévennes gardoises. Comme le week-end dernier, c'est le secteur de Valleraugue (au pied du Mont Aigoual) qui est le plus durement frappé. Le 29 septembre 1900, il y tombe 950 mm en environ 10 heures ! Cette valeur figure parmi les plus fortes enregistrées en France métropolitaine depuis plus d’un siècle !

 

Des inondations dramatiques se produisent avec des crues historiques de l'Hérault mais aussi du Tarn. En basse-vallée du Rhône, le fleuve déborde et en Ardèche, la vallée de l’Eyrieux est littéralement ravagée. Cet épisode cause la mort d'une trentaine de personnes.

 

19 au 23 septembre 1890

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier

Crue de l'Ardèche à Pont-d'Aubenas (07) en septembre 1890 - via Midi Libre

 

À la fin du 19ème siècle, un épisode cévenol majeur sévit du 19 au 23 septembre 1890. Ce dernier donne 971 mm en 5 jours à Montpezat (Ardèche), causant une crue majeure du fleuve du même nom ! Cette crue a des conséquences dramatiques, causant d'innombrables dégâts et tuant une cinquantaine de personnes.

 

Les événements cités ci-dessus ne sont que quelques exemples. N'hésitez pas à vous plonger dans notre chronique depuis 1850  pour plus d'informations sur les épisodes cévenols du passé et autres phénomènes météo majeurs.

 

Image d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernierImage d'illustration pour Retour sur les épisodes cévenols majeurs depuis le siècle dernier